[] []
Accueil| La CGL| Nos dernières actualités| L’association A.L.T.O demande donc à Paris habitat de prendre ses responsabilités

L’association A.L.T.O demande donc à Paris habitat de prendre ses responsabilités

L’association ALTO et les 380 familles résidentes de Jean-Pierre Timbaud et Oberkampf.

 

- Paris le 27 mai 2019 -

 

Madame, Monsieur,
Nous vous contactons, car la situation de notre parking est devenue très préoccupante, sur l’insécurité qu’elle génère et l’insalubrité , depuis 2010 !
L’absence de sécurisation des portes de notre parc de stationnement par Paris Habitat à engendré une situation dramatique. Notre parking est devenu le lieu de prédilection pour le stockage de stupéfiant de quelques trafiquants qui ont établi leur point de vente juste devant les grilles d’entrée de notre habitation !

 
D’autre part, le fait que les portes soient ouvertes de manière quasi permanente a engendré, depuis 2 années déjà, de nouveaux trafics avec des véhicules volés qui sont stationnés sur divers emplacements.
Ces véhicules servent de dortoir pour de nombreuses personnes qui y ont élu domicile. Je vous laisse imaginer, le résultat sanitaire préoccupant d’une telle situation puisque le parc de stationnement n’ayant pas vocation à accueillir des résidents, ne dispose d’aucune commodité… On y trouve pêle-mêle des effets personnels (vêtements, couvertures) des emballages et détritus divers et des excréments humains…

 
Ajouter à tout cela les attaques personnelles et professionnelles, les violences physiques et intrusions sur les paliers avec dégradations, des problèmes d’infiltration d’eau dans divers endroits, des émanations de gaz d’échappement dans certains appartements. Le parking se trouvant juste en dessous de nos logements, permettent à ceux qui l’occupent irrégulièrement de remonter dans nos halls. Voilà la situation que vivent aujourd’hui les 210 familles résidentes…

 
Malgré une pétition en octobre 2017 et le fait que ce sujet ait été abordé à de nombreuses reprises avec Paris Habitat par notre association et ou par certains locataires excédés, et malgré de vagues et imprécises promesses de travaux, on ne peut malheureusement que constater l’absence d’avancée. Dans le même temps, nous avons été très surpris de constater la location d’une partie de notre parking à la société Yesparck…
Notre action vise à défendre les intérêts des locataires, à contribuer au mieux vivre ensemble en créant des projets qui favorisent la convivialité dans d’autres domaines comme la mise en place de composteurs, la création d’un jardin éphémère ou l’organisation de brocantes. Ces initiatives qui rejaillissent sur l’ensemble du quartier sont aujourd’hui compromises par la situation que nous vous avons exposée.

 
Car notre bailleur semble avoir fait le choix de laisser perdurer cette situation qui empire de jour en jour…

 

L’association A.L.T.O demande donc à Paris habitat de prendre ses responsabilités C’est pourquoi nous comptons sur votre engagement et nous pensons, avec la CGL notre confédération, qu’il est temps que Paris habitat permette à ses locataires de retrouver la jouissance de leur habitation et de vivre eux aussi, dans une écologie du quotidien digne du XXI ème siècle.
Croyez, Madame, Monsieur en nos respectueuses salutations.

 

 

Adhérez à la CGL

En adhérant à la CGL vous intégrez une organisation agréée par l’Etat comme organisation de défense des consommateurs qui représente les habitants et qui est présente dans plusieurs instances face aux bailleurs, promoteurs et pouvoirs publics.


SOMMAIRE :

 

ACTUALITÉ  : Les éléctions HLM arrivent à grands pas

COPROPRIÉTÉ : Touristes et colocataires effraient les copropriétaires

INTERVIEW : CGL Mag rencontre Jean Bosvieux

> Abonnez-vous