Accueil| Espace Médias| Communiqués de presse| Est-on en train d’organiser la disparition du parc social ? septembre 2017

Est-on en train d’organiser la disparition du parc social ? septembre 2017

 

Plan logement du gouvernement  – 

Est-on en train d’organiser la disparition du parc social ?

 

Par Michel Fréchet, Président de la CGL.

 

« Les divers signaux envoyés par le Ministère concernant le plan stratégique pour le logement, qui doit officiellement être présenté mercredi, sont inquiétants.

Depuis l’annonce de la baisse de 5€ des APL, puis la requête - presque incongrue - du Président de la République enjoignant les propriétaires à baisser leur loyer de la même quotité, les menaces qui pèsent sur les APL se font plus précises et plus menaçantes.

Les APL devront baisser de 50 à 60€ mais… uniquement pour les locataires du parc social. Les bailleurs sociaux devront appliquer cette baisse sur les loyers. L’Etat est-il en mesure de forcer les bailleurs à baisser leur loyer, la question est ouverte. Contrairement aux dires du Premier Ministre cette mesure aura des conséquences négatives pour les locataires. Effectivement ce sont près de 2 milliards de moins pour l’entretien et la rénovation du parc social, et une augmentation du risque de détérioration accrue de celui-ci. Par ailleurs, à terme, se sont des économies aussi sur le personnel qui s’occupe du maintien du parc qui s’annonce, avec une incidence sur la qualité de vie des locataires. Un gardien d’immeuble n’est pas seulement une charge, il est le lien entre les locataires eux-mêmes et avec les bailleurs. La politique du gouvernement ne sert-elle qu’à fragiliser les classes les plus vulnérables avec une mesure qui se veut avant tout comptable ?

Les APL destinées aux locataires du parc social ne représentent que 34% des 17,7 milliards dépensés au titre des aides personnelles au logement. Pourquoi ne met-on pas à contribution les aides du secteur privé, soit 64% de la dépense des APL ?

Le gouvernement a la vue courte en s’inspirant des mesures de la Cour des Comptes, qui ne cesse de dénoncer la gabegie de la politique du logement. Ils oublient facilement que le logement rapporte plus qu’il ne coûte, si les aides de l’Etat sont estimées à 45 milliards d’euros par an, le logement rapporte à l’Etat et aux collectivités locales près de 60 milliards d’euros. »

 

Adhérez à la CGL

En adhérant à la CGL vous intégrez une organisation agréée par l’Etat comme organisation de défense des consommateurs qui représente les habitants et qui est présente dans plusieurs instances face aux bailleurs, promoteurs et pouvoirs publics.


SOMMAIRE :

 

ACTUALITÉ  : Les éléctions HLM arrivent à grands pas

COPROPRIÉTÉ : Touristes et colocataires effraient les copropriétaires

INTERVIEW : CGL Mag rencontre Jean Bosvieux

> Abonnez-vous