[] []
Accueil| COVID-19 - Grâce à la CGL, 10 660 masques vont être distribués sur des sites de logements sociaux de 32 villes françaises

COVID-19 - Grâce à la CGL, 10 660 masques vont être distribués sur des sites de logements sociaux de 32 villes françaises

 

- COVID-19 -

Grâce à la CGL, 10 660 masques vont être distribués sur des sites de logements sociaux de 32 villes françaises

 

- Paris le 11 mai 2020 -

 

 

Grâce à l’action des associations locales de la Confédération Générale du Logement (CGL), plusieurs bailleurs sociaux en France acceptent de financer la confection et la distribution de masques pour leurs locataires.

Chaque bailleur social cotise pour ses locataires pour des projets associatifs. N’ayant pas d’application possible en 2020 en raison du contexte actuel, la CGL a proposé aux bailleurs de l’utiliser pour fournir des masques à leurs locataires.

Le 23 avril dernier, la CGL lançait un appel auprès de ses associations locales et départementales pour s’investir dans ce projet "Des masques pour les locataires". Deux semaines plus tard, 103 associations locales, UL et UD, ont répondu et bouclé leur projet.

La CGL se charge de tout : la rédaction du projet, le plan de financement et la commande auprès d’une société agréée de confection de masques dans le 95.

“ Notre rôle est d’accompagner au quotidien la relation bailleur-locataire. Il ne faut pas que ces budget soit perdus alors, face à l’urgence sanitaire que nous vivons, nous pensons que la solidarité est de rigueur. Aujourd’hui, déjà 103 associations régionales de la CGL oeuvrent dans ce sens auprès de leurs bailleurs sociaux. Nous espérons que la mobilisation se poursuivra dans ce sens.”
commente Michel Fréchet, Président de la Confédération Générale du Logement (CGL).

 

Le 1er bilan à ce jour :

- 7 associations ont essuyé un refus de financement du bailleur.

- 34 associations ont envoyés leur projet.

- 62 associations attendent déjà leurs masques.

 

Ainsi la CGL est déjà en mesure de passer une première commande de 10 660 masques que les bailleurs ont acceptés de financer et qui seront distribués sur des sites de logements sociaux situés dans les 32 villes suivantes :

Valbonne (06), Cagnes sur mer (06), Nice (06), Carros (06), Grasse (06), Antibes (06), Martigues(13), Thionville (57), Maxeville (57), Yutz (57), Vaulx-en-Velin (69), Carrières sous Poissy (78), Versailles (78), Courbevoie (92), Vanves (92), Châtillon (92), Colombes (92), Tremblay en France (93), Le Blanc Mesnil (93), Maison Alfort (94), Vincennes (94), La Queue en Brie (94), Bezons (95), Argenteuil (95), Garges les Gonesses (95), Aincourt (95), Gonesse (95), Herblay (95), Montigny-les-Cormeilles (95), Luzarches (95), Cormeilles en Parisis (95), Soissy sous Montmorency (95).

 

 

Cette opération n’efface pas la demande de la CGL de créer, au niveau national, un fond abondé par les finances publiques pour maintenir le pouvoir d’achat des ménages qui vivent d’importantes difficultés. Ce fond pourrait financer notamment à l’avenir l’achat de masques.” souligne Michel Fréchet.

A noter qu’il n’est pas trop tard pour les bailleurs pour s’investir dans ce projet et faire partie de la seconde commande que la CGL compte passer avant la fin mai.

 

 

Adhérez à la CGL

En adhérant à la CGL vous intégrez une organisation agréée par l’Etat comme organisation de défense des consommateurs qui représente les habitants et qui est présente dans plusieurs instances face aux bailleurs, promoteurs et pouvoirs publics.


SOMMAIRE :

 

ACTUALITÉ  : Plein phare sur l’actualité militante

ACTUALITÉ : Faire baisser les prix de l’immobilier pour le bénéfice du plus grand nombre

INTERVIEW : Entretien avec les membres du bureau confédéral de la CGL

> Abonnez-vous