Accueil| Espace Médias| La CGL dans la presse| Allô Prévention Expulsion : informer, conseiller et orienter

Allô Prévention Expulsion : informer, conseiller et orienter

Fondation Abbé Pierre le 30/03/2017

 

Avec les juristes de la Confédération Générale du Logement (CGL)-Union Parisienne qui interviennent sur la plateforme, les bénévoles font le constat d’une détérioration de leur situation.

 

Comme chaque année, les expulsions sont en hausse. En 2015, le nombre d’expulsions effectives a fait un bond pour arriver à 14 363. Derrière ce chiffre, on pourrait estimer à près de 32 500 le nombre de personnes visées1, et certainement le double ou le triple qui sont effectivement contraintes de quitter leur habitation du fait de la procédure.

13,5% de commandements de quitter les lieux ;

+ 24% d’interventions du concours de la force publique.

 

Le nombre de décisions de justice accordant l’expulsion sans proposer de délais de paiement reste stable,autour de 60 %. Cette part est logiquement bien plus importante pour les personnes ne se présentant pas à l’audience (26 %), alors qu’elles sont près de 59 % à obtenir un échéancier lorsqu’elles s’y présentent.

Un fort enjeu reste donc de sensibiliser par différentes mesures les personnes à aller au tribunal, pourcentage qui peine toujours à atteindre 40 % pour l’ensemble. Les personnes qui perdent leur emploi, tombent malades, se séparent, éprouvent des difficultés à gérer leur budget du fait de faibles ressources ou de dépenses non prévues devraient être protégées, accompagnées.

 

LIRE L’ARTICLE ENTIER SUR FONDATION-ABBE-PERRE.FR

Adhérez à la CGL

En adhérant à la CGL vous intégrez une organisation agréée par l’Etat comme organisation de défense des consommateurs qui représente les habitants et qui est présente dans plusieurs instances face aux bailleurs, promoteurs et pouvoirs publics.

SOMMAIRE :

 

LOCATIF : 1 locataire sur 5 a du mal à payer son loyer

ACCESSION : Le plan d’épargne logement est de moins en moins séduisant

ACTUALITÉ : Quid des logements vacants à Paris ?

> Abonnez-vous