Accueil| Publications| Revue de presse de la CGL| REVUE DE PRESSE DE LA CGL DU 16 AU 31 DÉCEMBRE 2017

REVUE DE PRESSE DE LA CGL DU 16 AU 31 DÉCEMBRE 2017

LOGEMENT

1. Deux études mesurent l’ampleur de la discrimination à la location en France

Les populations d’origines supposées maghrébine et africaine ont globalement 26 % de chances de moins que la moyenne de pouvoir visiter un logement. Le laboratoire de recherches du CNRS Travail emploi et politiques publiques (TEPP) publie, vendredi 15 décembre, une étude d’une ampleur inédite sur la discrimination à la location d’appartements, à l’œuvre dans de nombreuses villes de France.

 

LIRE LA SUITE

 

 

2. Habitat : un nouvel outil antispéculatif arrive

Les premiers baux réels solidaires pour aider à l’accession à la propriété sont signés à Lille, lundi. Le bail réel solidaire, nouvel outil antispéculatif au service de l’accession à la propriété, voit le jour en France, lundi 18 décembre, à Lille, grâce à l’organisme foncier solidaire(OFS) de la métropole,créé en février. Quinze familles modestes vont acquérir, auprès du promoteur Finapar, des logements neufs à construire au prix imbattable de 2 100 euros le mètre carré, deux fois moins que le prix du marché dans ce quartier central.

LIRE LA SUITE

 

 

3. Les prix de l’immobilier en hausse presque partout

En un an, le prix des appartements a bondi de 5 % et même de 7,8 % à Paris.

De mémoire de notaire, on n’a jamais vu ça. « 952 000 logements anciens ont été vendus en France entre janvier et fin septembre, c’est un record, le volume le plus élevé jamais enregistré par nos services, a souligné mardi Thierry Thomas, président de l’Institut notarial de droit immobilier, en présentant son bilan annuel. Il est probable qu’on atteigne le seuil symbolique du million de ventes cette année. »

 

LIRE LA SUITE

 

 

POLITIQUE DU LOGEMENT

4. Peut-on moderniser le logement social en France ?

Le bras de fer entre le gouvernement et les bailleurs sociaux au sujet de la baisse des APL qui s’est étendu sur les quatre derniers mois aura eu un mérite : braquer les projecteurs sur un secteur méconnu alors qu’il pèse très lourd, le monde HLM. Aujourd’hui, ce sont 4,8 millions de ménages qui habitent dans ces logements à loyer modéré. Soit une famille sur six en France. Et à peine moins d’un locataire sur deux. Un mode d’habitat qui se développe : selon les derniers chiffres disponibles, les logements sociaux représentent 17 % des résidences principales en France, contre 11,3 % en 1973.

LIRE LA SUITE

 

 

5. Comment l’exécutif a fracturé les HLM

La loi de finances prévoyant une baisse des APL a été adoptée jeudi à l’Assemblée. Avec l’appui du groupe Action logement, qui contrôle de nombreux bailleurs sociaux, le gouvernement a forcé les organismes à accepter une diminution de leurs loyers. Cadeau de 3 à 4 milliards d’euros aux contribuables soumis à l’ISF qui devient un impôt limité à la seule fortune immobilière (IFI) ; suppression par étapes de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages ; ou encore mesure d’économie drastique d’un montant de 1,5 milliard d’euros sur les aides personnalisées au logement (APL) des locataires du parc social.

LIRE LA SUITE

 

 

Adhérez à la CGL

En adhérant à la CGL vous intégrez une organisation agréée par l’Etat comme organisation de défense des consommateurs qui représente les habitants et qui est présente dans plusieurs instances face aux bailleurs, promoteurs et pouvoirs publics.


SOMMAIRE :

 

ACTUALITÉ  : 78ème congrès de l’USH à Strasbourg

ACTUALITÉ : Le programme logement du gouvernement : réaction de la CGL

PAROLES MILITITANTES : avec le Président de la CGL

> Abonnez-vous