Accueil| Publications| Revue de presse de la CGL| REVUE DE PRESSE DE LA CGL DU 01 AU 15 DÉCEMBRE 2017

REVUE DE PRESSE DE LA CGL DU 01 AU 15 DÉCEMBRE 2017

LOGEMENT

1. La mobilisation pour sauver les HLM continue

 

Logement. Le collectif Vive l’APL appelle à participer, samedi, à des rassemblements partout en France. Inflexible, le gouvernement a refusé le compromis proposé par le Sénat. Le retrait de l’article 52 de la loi de finances. C’est la revendication que va porter le collectif Vive l’APL, samedi, à l’occasion d’une journée de mobilisation qui aura lieu dans plus de 21 villes de France (https://vivelapl.org/).

LIRE LA SUITE

 

 

2. La crise du logement frappe de plein fouet les jeunes Franciliens

Le parc social comporte peu de petits appartements, et, dans le parc privé, qui s’est rétréci, les prix ont explosé.

Venu de Picardie, Clément, 22 ans, a décroché un contrat de qualification à Disneyland Paris, à Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne). Mais se loger à proximité du parc d’attractions coûte très cher à l’étudiant, qui poursuit en alternance son master 2 de ressources humaines au Conservatoire des arts et métiers d’Amiens.

LIRE LA SUITE

 

 

3. La hausse du prix des maisons s’accélère à travers la France

 

Les dernières statistiques des notaires confirment que les forts volumes de ventes de ces derniers mois s’accompagnent de nettes hausses de prix. Les prévisions tablent sur 6,1% d’augmentation sur un an pour les maisons.

Surchauffe ou simple rattrapage ? Une chose est sûre, la hausse des prix de la pierre s’accélère à travers l’Hexagone.

LIRE LA SUITE

 

 

 

4. L’EXPERT VOUS RÉPOND. Mon bailleur a encaissé mon APL

Un bailleur qui reçoit directement l’APL (allocation versée à terme échu) de la CAF et refuse de la restituer au locataire, est-ce légal ? Notre expert vous répond. « Je bénéficie depuis septembre d’une aide au logement de 174 € par mois pour mon loyer de 487 €. La CAF verse cette APL directement à mon agence. Mais Foncia, qui a reçu l’APL de septembre après le 1er octobre, refuse de me restituer ce premier versement. Ils promettent de me restituer ces 174 € avec la caution, lorsque je quitterai l’appartement. Est-ce légal ? Que puis-je faire ? » Aude, de Grenoble.

LIRE LA SUITE

 

 

POLITIQUE DU LOGEMENT

5. Impôts, cotisations : Airbnb va être de plus en plus encadré

La loi Le Maire du printemps prochain va aborder la question de la transmission automatique des revenus au fisc. Les députés devraient voter vendredi un alourdissement de la taxe de séjour pour une location sur Airbnb.

A peine connue il y a cinq ans, l’économie collaborative s’est hissée au premier rang des préoccupations du législateur. Alors que les députés avaient débattu l’an dernier du seuil de revenus pour distinguer un professionnel d’un particulier, ils se sont attaqués cette année à la taxe de séjour due lors d’une location sur Airbnb.

LIRE LA SUITE

 

 

6. Logement : Paris impose un matricule aux loueurs occasionnels

La Ville de Paris impose un numéro d’immatriculation aux propriétaires qui louent leur appartement pour quelque temps. Une contrainte de plus qui vise à repérer les fraudeurs. Paris a tiré la première. Nice et Bordeaux devraient suivre. Dès ce vendredi dans la capitale, les propriétaires qui louent temporairement leur résidence principale devront désormais être « immatriculés », en vertu d’un décret paru en avril qui concerne les villes de plus de 200.000 habitants, dont les conseils municipaux ont voté cette mesure.

LIRE LA SUITE

 

 

CONSOMMATION LIÉE AU LOGEMENT

7. Est-il rentable de faire construire une maison sans chauffage conventionnel ?

On peut vivre confortablement en se passant de chauffage conventionnel. À condition d’avoir un bâtiment bioclimatique, parfaitement isolé et complètement étanche à l’air. C’est le principe de la « maison passive ».
Une maison passive doit avoir une conception bioclimatique, ce qui implique, dans un premier temps, de choisir un terrain adapté : plat, bien orienté, arboré et sans présence d’éléments susceptibles de masquer les apports solaires (colline, bâtiment…).

LIRE LA SUITE

 

 

 

 

Adhérez à la CGL

En adhérant à la CGL vous intégrez une organisation agréée par l’Etat comme organisation de défense des consommateurs qui représente les habitants et qui est présente dans plusieurs instances face aux bailleurs, promoteurs et pouvoirs publics.


SOMMAIRE :

 

ACTUALITÉ  : 78ème congrès de l’USH à Strasbourg

ACTUALITÉ : Le programme logement du gouvernement : réaction de la CGL

PAROLES MILITITANTES : avec le Président de la CGL

> Abonnez-vous