Accueil| Actions et Positions| Sécurité électrique : Les conseils de la Confédération Générale du Logement

Sécurité électrique : Les conseils de la Confédération Générale du Logement

Flash presse , Paris 2013
Sécurité électrique :
Les conseils de la Confédération Générale du Logement

Chaque année, un tiers des incendies en France sont d’origine électrique et provoquent une centaine de décès et plusieurs milliers d’électrocutions. La Confédération Générale du Logement (CGL) en tant qu’association indépendante agréée pour la défense des consommateurs et spécialisée dans le domaine du logement, revendique l’application ou la création de droits en matière de sécurité électrique. C’est dans cette optique qu’elle est devenue partenaire de Promotelec, association qui a pour mission de promouvoir les usages durables de l’électricité dans le bâtiment résidentiel et petit tertiaire.

 

Dans une démarche de sensibilisation, cinq conseils clés en matière de sécurité électrique :

Surveiller l’état des prises et les éventuels fils apparents qui présentent d’importants risques d’électrisation, voire d’électrocution.

Lors de l’état des lieux d’entrée, vérifier la présence d’un tableau électrique facilement accessible, lequel permet de couper facilement l’alimentation de toute installation électrique.

Vérifier également l’existence d’un détecteur de fuite de courant (celui-ci détecte les fuites qui s’écoulent vers la terre et coupe automatiquement le courant).

Dans les salles de bain, il convient de limiter l’équipement électrique près de la baignoire ou de la douche et de relier entre eux les éléments métalliques accessibles afin d’éviter le risque d’électrocution.

Eviter le recourt aux multiprises et limiter à trois le nombre d’appareils branchés afin d’éviter les risques de surchauffe.

Le projet de loi Duflot prévoit d’introduire la sécurité électrique dans la loi de 1989, une revendication que réclame la CGL depuis longtemps. Cependant, la réglementation ne va pas assez loin selon elle, car elle ne provoquera pas la rénovation systématique des installations électriques vétustes. Le texte actuel impose en effet un simple diagnostic lors de la signature d’un contrat de location. Or, il faut exiger des bailleurs la délivrance obligatoire d’une attestation de mise en sécurité de l’installation électrique du logement qui les obligerait à rendre les habitations plus sûres.

Adhérez à la CGL

En adhérant à la CGL vous intégrez une organisation agréée par l’Etat comme organisation de défense des consommateurs qui représente les habitants et qui est présente dans plusieurs instances face aux bailleurs, promoteurs et pouvoirs publics.

SOMMAIRE :

 

LOCATIF : 1 locataire sur 5 a du mal à payer son loyer

ACCESSION : Le plan d’épargne logement est de moins en moins séduisant

ACTUALITÉ : Quid des logements vacants à Paris ?

> Abonnez-vous