Accueil| Espace Médias| Communiqués de presse| Réduction des aides au logement

Réduction des aides au logement

REDUCTION DES AIDES AU LOGEMENT

La CGL réagit à cette annonce

En 2013, l’Etat a versé 17,4 milliards d’euros en aides au logement. Le gouvernement entend faire de grandes économies concernant l’aide au logement a annoncé le ministre des Finances, Michel Sapin, lors de la conférence de presse du 11 mai. Selon Michel Fréchet de la CGL, le gouvernement fait fausse route et ne prend pas le problème à la source.

Le gouvernement souhaitait resserrer les critères d’attribution des aides personnelles au logement en rendant inéligible les étudiants rattachés au foyer fiscal de leur parent. Cependant, face aux réticences cette mesure a été exclue par le gouvernement. Les pistes de réflexion s’orienteraient désormais vers « les situations anormales » comme par exemple, une réduction des APL pour les personnes ayant un compte épargne. Cette réforme se base sur le fait que si l’étudiant peut épargner, il n’a pas besoin d’aide pour payer son loyer. Cependant, Miche Fréchet a essayé de prendre le problème dans l’autre sens. Pour quelle raison les aides au logement sont-elles si importantes aujourd’hui ? La réponse est l’augmentation conséquente des loyers. En effet, si le prix du loyer baisse, les aides au logement baisseront également à leur tour. Le gouvernement devrait donc plutôt s’attaquer aux prix des loyers plutôt qu’aux bénéficiaires.

D’ailleurs, dans ces 17,4 milliards d’euros, seulement 35% sont versés à des locataires en HLM. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que les prix des loyers en HLM sont nettement moins chers. La clef des économies résiderait donc peut-être plus dans l’encadrement des loyers du secteur privé.

Adhérez à la CGL

En adhérant à la CGL vous intégrez une organisation agréée par l’Etat comme organisation de défense des consommateurs qui représente les habitants et qui est présente dans plusieurs instances face aux bailleurs, promoteurs et pouvoirs publics.

SOMMAIRE :

 

LOCATIF : 1 locataire sur 5 a du mal à payer son loyer

ACCESSION : Le plan d’épargne logement est de moins en moins séduisant

ACTUALITÉ : Quid des logements vacants à Paris ?

> Abonnez-vous