Accueil| Publications| Revue de presse de la CGL| REVUE DE PRESSE DE LA CGL DU 02 AU 16 DÉCEMBRE 2016

REVUE DE PRESSE DE LA CGL DU 02 AU 16 DÉCEMBRE 2016

 

LOGEMENT

1. Echanger son HLM, c’est possible !

 

Les bourses d’échange se multiplient pour permettre aux locataires du parc HLM de trouver un appartement adapté à leurs besoins.

« échange HLM : deux-pièces à Paris contre F3 en proche banlieue. » Sur les sites de petites annonces, environ 10000 bouteilles à la mer sont postées par des locataires pour troquer légalement leur logement social.

 

LIRE LA SUITE

 

2. 2016 sera un très bon cru pour l’immobilier

838 000 ventes se sont conclues à la fin du mois de septembre sur un an. Les agences immobilières et les notaires peuvent se frotter les mains : l’année 2016 s’annonce comme une année record pour le marché immobilier. 838000 ventes ont été enregistrées par les notaires à la fin du mois de septembre, sur un an, soit 11% de plus qu’en 2015, et même davantage qu’aux périodes fastes de 2006 et 2012.

 

LIRE LA SUITE

 

 

POLITIQUE DU LOGEMENT

1. Logements vacants bien épargnés...

Après avoir accepté de surtaxer les résidences secondaires, le gouvernement refuse de faire de même avec les appartements vides. Les 3,8 millions de mal-logés en France ne leur diront pas merci. Mardi, les députés ont raté une belle occasion d’inciter les propriétaires de logements vacants à mettre leurs biens en location. Dans le cadre de l’examen du budget rectificatif 2016, le groupe communiste à l’Assemblée avait déposé un amendement visant à surtaxer ces appartements vides qui pullulent dans les villes attractives. 

 

LIRE LA SUITE

 

2. La crise du logement s’aggrave mais le nombre de Dalo diminue !

Un rapport, remis hier au gouvernement, déplore des pratiques de plus en plus « restrictives » dans l’application du Droit au logement opposable.

On nage en pleine contradiction. D’un côté, une précarité qui s’aggrave. De l’autre, un nombre de ménages reconnus prioritaires pour accéder à un logement abordable en diminution ! Ce paradoxe est l’une des inquiétantes conclusions d’un rapport remis hier au gouvernement.

 

LIRE LA SUITE

 

 

3. Une carotte fiscale pour encourager la mise en location

 

Pour inciter les propriétaires d’un logement vacant à remettre leur bien en location à un prix en dessous du marché, un nouveau dispositif fiscal vient d’être approuvé. Les propriétaires pourront bénéficier d’une exonération fiscale de 15% à 70% sur les loyers perçus en fonction du niveau de tension du marché locatif. L’abattement sera majoré à 85%si le propriétaire confie la gestion du bien à un organisme agréé.

 

LIRE LA SUITE

 

Adhérez à la CGL

En adhérant à la CGL vous intégrez une organisation agréée par l’Etat comme organisation de défense des consommateurs qui représente les habitants et qui est présente dans plusieurs instances face aux bailleurs, promoteurs et pouvoirs publics.

SOMMAIRE :

 

LOCATIF : 1 locataire sur 5 a du mal à payer son loyer

ACCESSION : Le plan d’épargne logement est de moins en moins séduisant

ACTUALITÉ : Quid des logements vacants à Paris ?

> Abonnez-vous