Accueil| La Cour des Comptes serait-elle devenue schizophrène ? - Février 2017

La Cour des Comptes serait-elle devenue schizophrène ? - Février 2017

 

Réforme du modèle du logement social – 

La Cour des Comptes serait-elle devenue schizophrène ?

 

 

Dans un rapport présenté le 22 février, la Cour des Comptes propose des mesures pour réformer en profondeur le modèle du logement social, en vertu d’un meilleur accès des populations les plus démunies à ce type d’habitations.

 

Parallèlement, le rapport préconise une plus grande mixité sociale, tout en proposant entre autres d’abaisser les plafonds de ressources. Des notions contradictoires qui laissent penser que la Cour des Comptes souhaite aller vers une spécialisation du logement social vers les plus modestes, sans toutefois le dire ouvertement…

 

La Confédération Générale du Logement, association de consommateurs agréée, défend à l’inverse l’idée d’un logement social généraliste. Dans son étude «  La Vie en HLM », publiée en juillet 2016, la CGL réalisait en effet un constat positif de ce modèle :

 

En logeant plus de 4,4 millions de familles dont la très grande majorité n’aurait aucune possibilité de pouvoir se loger dans les mêmes conditions de confort dans le secteur privé, notre pays a construit un système irremplaçable pour loger la partie de sa population la moins fortunée. Ce système a donné de bons résultats, c’est pourquoi il est important de le conserver en l’adaptant certes aux évolutions de notre société, mais en gardant les équilibres internes qui en ont faits son succès.

 

Or, les évolutions législatives nous inquiètent parce qu’elles comportent en germe de profondes modifications qui pourraient amener le logement social à évoluer vers un logement pour « pauvres ». 

 

Ces quelques éléments rétablissent une vérité souvent oubliée : le secteur du logement social remplit son rôle, il loge des populations aux revenus modestes qui seraient dans l’impossibilité de se loger dans le secteur privé si les HLM n’existaient pas (rappelons qu’en moyenne, les loyers du parc HLM sont inférieurs de 30 % à ceux du parc privé).

 

Paris le 28 février 2017

 

Adhérez à la CGL

En adhérant à la CGL vous intégrez une organisation agréée par l’Etat comme organisation de défense des consommateurs qui représente les habitants et qui est présente dans plusieurs instances face aux bailleurs, promoteurs et pouvoirs publics.

SOMMAIRE :

 

LOCATIF : 1 locataire sur 5 a du mal à payer son loyer

ACCESSION : Le plan d’épargne logement est de moins en moins séduisant

ACTUALITÉ : Quid des logements vacants à Paris ?

> Abonnez-vous