Accueil| La CGL| Nos dernières actualités| La CGL et l’Association des locataires de Trappes (ADLT) ensemble pour défendre les droits des locataires

La CGL et l’Association des locataires de Trappes (ADLT) ensemble pour défendre les droits des locataires

Le samedi 8 mars dernier, plusieurs centaines de personnes ont battu les pavés de la Ville de Trappes, des locataires du bailleur social VALOPHIS SAREPA essentiellement, mais pas seulement. Dans le cortège il y avait également d’autres personnes, des voisins d’autres bailleurs de la ville, tous solidaires avec les demandes de ces locataires excédés.

 

L’appel à manifester a été lancé par l’Association des locataires de Trappes (ADLT) affiliée à la Confédération Générale du Logement (CGL) qui soutient fortement la revendication des locataires et leur action.

 

À l’origine de la manifestation se trouvent les refus répétés du bailleur social d’autoriser des contrôles des charges dans différents immeubles de son patrimoine de la Ville de Trappes (2086 logements dans le quartier des Merisiers). Des immeubles où l’ADLT compte des adhérents. Le prétexte du bailleur VALOPHIS SAREPA est que l’association n’est pas représentative des locataires de tous les immeubles. Cet argument est difficilement acceptable car l’ADLT est affiliée à une association nationale siégeant à la Commission National de Concertation (CNC) : la CGL. De ce fait, elle peut avoir accès aux cahiers des charges des différents immeubles (art. 44 de la loi du 6 juillet 1989).

 

Le contrôle des charges dans les différents immeubles (que le bailleur appelle des squares) est d’autant plus important que lors d’un premier contrôle qui a pu être effectué, plusieurs irrégularités ont été détectées.

Près de 400 personnes ont manifesté dans les rues de Trappes partant du square Léo Lagrange en passant par différents quartiers jusqu’à l’Hôtel de Ville où se terminait la manifestation.

 

Comme à Trappes, dans différentes ville de France, la CGL accompagne ses associations et ses adhérents pour faire respecter leurs droits et les défendre.

Rejoignez la CGL !

Adhérez à la CGL

En adhérant à la CGL vous intégrez une organisation agréée par l’Etat comme organisation de défense des consommateurs qui représente les habitants et qui est présente dans plusieurs instances face aux bailleurs, promoteurs et pouvoirs publics.

SOMMAIRE :

 

LOCATIF : 1 locataire sur 5 a du mal à payer son loyer

ACCESSION : Le plan d’épargne logement est de moins en moins séduisant

ACTUALITÉ : Quid des logements vacants à Paris ?

> Abonnez-vous