Accueil| Espace Médias| Communiqués de presse| Copropriété : syndic bénévole

Copropriété : syndic bénévole

 

 

Copropriété

Le syndic bénévole : une solution efficace

 

Un syndic bénévole remplit les mêmes fonctions et obligations qu’un syndic professionnel. Entièrement gratuit, le syndic bénévole est parfaitement adapté aux besoins et aux problématiques des petites copropriétés selon la Confédération Générale du Logement (CGL), association indépendante agréée, pour la défense des consommateurs, et spécialisée dans le domaine du logement.

Le syndic bénévole, qu’est-ce que c’est ?

Un syndic bénévole est un copropriétaire élu par l’Assemblée des copropriétaires pour remplir les mêmes missions qu’un syndic professionnel : gestion financière, technique et administrative. Il doit donc posséder au moins un lot.
Aucun diplôme n’est obligatoire pour exercer cette fonction même s’il est utile d’avoir une bonne connaissance du droit et des qualités de gestionnaire. Le syndic bénévole ne possède pas de carte professionnelle et il n’a pas besoin de justifier d’une garantie financière ni de souscrire une assurance (bien que cela soit recommandé). Par contre, il doit ouvrir un compte bancaire séparé, au même titre que les syndics professionnels.

Pourquoi choisir un syndic bénévole ? 

C’est une solution gratuite, qui permet de réduire considérablement les charges des copropriétaires. De plus, le syndic bénévole étant lui-même un copropriétaire qui habite très souvent sur le site, il représente un gage d’implication et de réactivité. Il est en effet confronté aux mêmes problématiques que l’ensemble des copropriétaires.
La CGL préconise le recours aux syndics bénévoles dans les petites copropriétés constituées de quelques lots. C’est une façon de se préserver des abus de certains syndics professionnels (frais non justifiés, etc.). La gestion des grandes copropriétés est plus complexe et demande davantage de temps.
Les syndics bénévoles peuvent adhérer à des associations comme la CGL pour être accompagnés et connaître l’ensemble des obligations et normes à respecter. Elle leur apportera son expertise au quotidien : déclaration de sinistres, élaboration de procès verbaux, convocation et organisation d’AG, informations sur la législation, lissage dans le temps des nécessaires gros travaux, etc.

Adhérez à la CGL

En adhérant à la CGL vous intégrez une organisation agréée par l’Etat comme organisation de défense des consommateurs qui représente les habitants et qui est présente dans plusieurs instances face aux bailleurs, promoteurs et pouvoirs publics.

SOMMAIRE :

 

LOCATIF : 1 locataire sur 5 a du mal à payer son loyer

ACCESSION : Le plan d’épargne logement est de moins en moins séduisant

ACTUALITÉ : Quid des logements vacants à Paris ?

> Abonnez-vous